Dorian Astor débat 3

Dorian Astor

« Il faut être constructiviste, expérimental et local ; il faut chercher, faire des agencements, voir si cela marche ou pas, aller voir ailleurs.  Ma devise est d’esprit  épicurien et spinoziste : ni espoir ni crainte. L’espoir et la crainte sont de même nature : l’un et l’autre compensent illusoirement l’ignorance et l’indétermination. Essayer de résoudre un problème, d’établir une relation, de trouver une issue, tout cela n’a rien à voir avec l’espoir ou la crainte. À la lettre, toute tentative est désespérée et inespérée. Il faut vivre avec l’indétermination inhérente à toute tentative : s’il se trouve qu’il n’y a pas d’issue, il était vain d’espérer ; mais si l’on en trouve une, il n’y avait pas lieu de craindre. »

Philosophe, germaniste et musicologue, il est notamment l’auteur de Nietzsche. La détresse du présent (2014) et de Lou Andreas-Salomé (2008), édités chez Folio/Gallimard. Dernier ouvrage paru : Deviens ce que tu es. Pour une vie philosophique (Autrement, 2016).

Article des Inrocks

Nietzsche par temps de détresse

Ecouter Dorian sur les nouveaux chemins de la connaissance (France Culture)


deviens-ce-que-tu-es-de-dorian-astor-1088714294_l

14915176_808391432635330_1566466367053348193_n

Les rendez-vous

Magasin général

Débat (3/3) : et demain …

Débat

La lingerie

Restitution du débat

Débat
Powered by Khore by Showthemes